Marche entre Amis

Marche entre Amis

CHANAC les Mines le 26 Avril 2018

J’avais prévu en fin de randonnée une visite des ateliers de Sybille , atelier de confection de bijoux fantaisies et santons , mais après une reco des lieux avec Michel BACQUARD nous avons décidé d’annuler cette visite . Atelier très petit , ne pouvant accueillir que trois ou quatre personnes à la fois et il fallait reprendre les voitures car l’atelier se trouvait hors de CHANAC et les possibilités de garer les voitures étaient réduites.

J’avais contacté Mr  SALLES  propriétaire des terrains de l’ancienne mine d’extraction du minerai « antimoine » qui était ravi de nous faire découvrir l’époque des mines de CHANAC .

Pas de chance , Mr SALLES c’est fracturé deux côtes en tombant il y a deux jours et j’ai décidé de le remplacer au pied levé pour vous conter l’histoire de CHANAC et de ses mines avec quelques documents que je suis allé me procurer à la mairie de CHANAC et prêté par monsieur le Maire

Je ne vais pas vous assommer de termes scientifiques ni de vocabulaire techniques pour vous parler de l’antimoine , minerai pour lequel CHANAC les Mines porte le nom .

Le gîte à été découvert en 1875 et abandonné en 1929 .

Mais l’antimoine , c’est quoi ?

L’antimoine est un minerai connu depuis très longtemps et utilisé par les égyptiennes pour se noircir les sourcils .

Il était courant de laisser du vin quelques temps dans un gobelet en antimoine et le boire ensuite comme vomitif .

L’antimoine est utilisé dans de nombreux alliages , dans les batteries de voitures comme anti-friction et métal d’imprimerie pour durcir les caractères , également dans les peintures , céramiques , verre et poteries.

Actuellement l’antimoine est utilisé comme anti-foudre .

D’où vient le nom d’antimoine ?

Le premier à extraire ce minerai fin du XVème siècle sous le nom de CORRUS TRIUMPHALIS ANTIMOMII est  Basile VALENTIN et on attribue son nom à l’action funeste qu’il aurait eu sur des moines qui étudiaient ses propriétés .

La légende dit que ces moines furent malades comme des cochons alors que ceux-ci devirent gras comme des moines après absorption de la funeste drogue .

Autrefois on utilisait l’antimoine en médecine , on formait de petites billes que les malades avalaient et qui servaient indéfiniment et se transmettaient en héritage de famille .

Appelé pilules perpétuelles pour se purger ,une fois avalées , elles purgent par le bas .

A nettoyer après chaque utilisation .

 



28/04/2018
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 71 autres membres